A l’origine, un projet associatif généreux, ambitieux et visionnaire

  • Redonner dignité, reconnaissance et citoyenneté, aux personnes les plus démunies, en situation d’exclusion sociale, grâce au travail et à l’acquisition d’un métier.
  • Faire le pari de l’homme, de ses talents et de sa capacité de progrès, et choisir l’entreprise comme lieu privilégié d’insertion.
  • Réconcilier la logique économique et la logique sociale comme une « solution » du futur, aux impasses d’aujourd’hui...

En 1985, Franck Chaigneau, Père Jésuite et cadre chez Total, propose ce défi à un groupe de SDF et les convainc de tenter l’aventure. Le choix du métier de traiteur les séduit car il est valorisant, s’effectue dans une ambiance conviviale, avec des tâches simples à exécuter. Un métier qui apporte la dimension rassurante de la nourriture et celle festive de la réception. La Table de Cana est née…

Les dates clés
1987 La Table de Cana, S.A.R.L., est créée et s’installe à Montrouge.
1990 La Table de Cana adopte le statut d’Entreprise d’Insertion.
2000 La Table de Cana est reconnue comme traiteur de référence. Les premières Tables de Cana voient le jour un peu partout en France.
2001 La Table de Cana se transforme en Société Anonyme (S.A.).
2002 La Table de Cana déménage à Antony.
2009 La Table de Cana Paris-Antony ouvre un point de restauration au Collège des Bernardins.
2013 Lancement de la gamme des plateaux-repas.
2014 Une nouvelle Association Nationale voit le jour.
2016 La Table de Cana Paris-Antony ouvre 2 points de restauration supplémentaires au Palais de la Porte Dorée et sur les Berge de Seine (au pied du Pont Notre Dame).
2017 La Table de Cana Paris-Antony ouvre un point de restauration à l'ENSAM.
Les chiffres clés 2017
CA annuel 2 700 000 €
Nombre de salariés 49
Prestations traiteur 3 000 / an
Plats fabriqués 20 000 / an
Clients actifs 3 200
Réseau Membre du réseau de la Table de Cana (Bordeaux, Gennevilliers, Lyon, Marseille, Montpellier, Nîmes, Perpignan, Picardie).