Actualités

Un peu d’histoire

Les épices font partie de la cuisine et de la médecine depuis des millénaires. On trouve entre autre des signes d’utilisation du poivre datant d’il y a plus de 4000 ans.

Depuis l’Antiquité, le commerce des épices a donné lieu à de nombreux conflits. La voie la plus ancienne et la plus connue est la route des épices, qui suivait la route de la soie entre l’Asie et l’Occident. Les Arabes contrôlaient ces routes qui passaient par Alexandrie et Constantinople. A partir du XIe siècle, les croisades, la découverte des voies maritimes par le canal de Suez, les expéditions vers l’Inde, l’Indonésie, les Amériques, ont changé la dynamique de ce commerce et ont ouvert l’Occident à de nouvelles épices. Christophe Colomb, au XVe siècle, a par exemple rapporté du piment de ses expéditions vers l’Ouest.

C’est ainsi que les épices, originaires de pays lointains, sont utilisées dans le monde entier depuis des siècles même si elles ont longtemps été des denrées rares et chères.

Le développement international, l’industrialisation et la mondialisation en ont fait ce qu’elles sont de nos jours : des produits communs que l’on retrouve dans toutes les cuisines.

Une épice c’est quoi ?

Il faut différencier les épices des herbes aromatiques. Elles sont toutes deux d’origine végétale mais les herbes aromatiques ne subissent pas de traitement à proprement parles (autres que le séchage ou la congélation). Les épices sont issues de diverses parties des plantes :

  • Les bourgeons et les fleurs comme le safran
  • Les fruits et les graines comme la muscade
  • Les racines et les rhizomes comme le curcuma
  • Les écorces comme la cannelle

Les épices subissent une transformation avant d’être consommées, elles peuvent être séchées, râpées, concassées, réduites en poudre, etc.

Par ailleurs, si les épices sont bien sûr très utilisées en cuisine, certaines ont des propriétés médicinales plus ou moins reconnues comme le curcuma.

Le curcuma, magique ?

Le curcuma est une épice, originaire du sud de l’Asie, utilisée le plus souvent en poudre, très consommée dans la cuisine indienne et qui a de nombreuses propriétés médicinales.

C’est un rhizome, c’est-à-dire la partie de la tige qui est sous terre (ou immergée pour certaines plantes comme celles de la mangrove amazonienne). Cette partie de la plate est une véritable réserve alimentaire. Il en est de même pour le gingembre.

Le curcuma est entre autre composé de curcuminoïdes, ses pigments jaunes, d’amidon et d’huiles essentielles.

On confère beaucoup de vertus soignantes au curcuma. Les curcuminoïdes sont en effet très denses en antioxydants qui limitent le vieillissement prématuré et sont anti-inflammatoires. Le curcuma est aussi considéré comme actif dans la protection des os, le renforcement des cellules du corps, notamment celles du foie et la prévention des cancers.

C’est un super-aliment qui se mélange à merveille dans de nombreux plats – colombo, tajines, soupes, curry – et en corrige l’acidité. Pour en accentuer les vertus, il est conseillé de l’associer avec du poivre.

Bon appétit !

 

Suivez nos actualités chaque mois en vous inscrivant à la newsletter

Aller au haut