Actualités

Potager maison

L'entreprise et l'environnement

Il est impossible aujourd'hui d'ignorer l'impact des entreprises sur l'environnement. Elles consomment beaucoup, puisant dans des ressources comme l'eau et l'énergie pour alimenter leur fonctionnement. Cette consommation n'implique pas pour autant une déresponsabilisation totale ou un manque de conscience. Une étude de l'INSEE de 2017 sur les pratiques environnementales de l'entreprise montre que 47% des entreprises se disent "engagées" à réduire leur consommation. Alors, véritable changement de philosophie, ou tentative de "greenwashing" ?

La certification EnVol

Il est difficile de mesurer précisément l'impact d'une entreprise sur son environnement. C'est pour cela que la Table de Cana a décidé de donner une réalité à son engagement. Elle a été candidate à la certification EnVol, afin de quantifier son engagement volontaire.La Table de Cana a été labellisée EnVol fin 2018. Le label a été conçu pour accompagner les entreprises de moins de cinquante salariés dans leur choix d'être davantage éco responsable au quotidien.

La démarche est simple. L'entreprise doit faire une analyse environnementale pour soulever les points à améliorer, puis rédiger des objectifs sur cinq ans. Selon Fatime, notre responsable qualité, cette grande liberté laissée aux acteurs est ce qui rend ce label plus intéressant que les normes d'hygiène très contraignantes qui sont appliquées aux grands groupes. De cette manière, "les gens deviennent plus éthiques", nous dit Fatime. C'est elle qui a lancé la procédure de certification de la Table de Cana, et elle parle avec enthousiasme de cette intégration du management environnemental dans une petite entreprise.

La mise en place de nouvelles règles

Fatime a commencé par conduire l'analyse environnementale, demandée par le label, pour comprendre ce sur quoi l'entreprise pouvait mieux faire. Trois points d'amélioration sont ressortis : la consommation en eau, en électricité et la gestion des déchets. 

Pour l'eau et l'électricité, il a fallu poser des objectifs stricts de réduction de la consommation de ces ressources sur le long terme, et trouver des solutions. Elle nous parle par exemple du remplacement les ampoules de 200 watts qui allumaient le parking par des ampoules moins énergivores.

Pour la gestion des déchets, il faut chercher à réduire l'utilisation du plastique et mettre en place des systèmes de tri performants. Une fois cet objectif avancé, Fatime a réfléchi à la façon la plus propre de collecter les ordures. Elle propose alors de ne plus faire appel à un prestataire privé, éloigné de l'entreprise, mais de faire une demande à la ville d'Antony. Nous avons maintenant une collecte locale qui implique moins d'émission de CO² dans l'atmosphère. Cette initiative a été bien récompensée, car en plus d'être plus respectueuse de l'environnemnent, le système mis en place par la ville s'est avéré beaucoup moins cher.

Ainsi, sur le long terme, arrive un moment où les préoccupations écologiques rejoignent les préoccupations économiques, importantes pour toute entreprise. La certification EnVol nous a permis d'asseoir les fondements de notre démarche environnementale, mais aussi de réduire nos dépenses. Le respect de l'environnement n'est alors plus une contrainte terrible - et ça on vous le dit sans "greenwashing".

Pour en savoir plus sur les engagemements environnementaux de la Table de Cana c'est ici.

Suivez nos actualités chaque mois en vous inscrivant à la newsletter.

 By Pauline Beaumont

Aller au haut